📖

Les jointures sur Data Studio

Twitter LinkedIn Nos services

La méthode JOIN (jointures) sur Data Studio

Vous ne vous êtes jamais dit : “Mon rêve est de créer une synergie entre mes données Search Console et mes données Google Ads pour optimiser mes coûts de Search !” Quel magnifique rêve. Réalisons le. Oui maintenant.

La méthode JOIN

Définition et utilisation

La méthode JOIN permet de combiner des données issues de plusieurs sources de données autour d’une ou deux dimensions afin d’apporter plus de cohérence à une analyse multi-sources.

Google Data Studio propose une méthode de jointure très utile, facile à utiliser mais qui a ses limites (spoiler alert, c’est hyper lent à charger)

Créer une jointure

Une jointure peut se créer de 2 façons :

  • Manuellement, en sélectionnant un graph affichant les données de votre première source de donnée puis dans l’onglet “Données” cliquer sur le bouton “Combiner les données” en dessous de la source
image

  • Automatiquement en sélectionnant tous plusieurs graph de source différente, clic droit puis en utilisant la fonction “Combiner les données”. Cette méthode est parfaite pour des sources de données classique car Data Studio sait repérer les clés de jointure.
image

Vous obtiendrez alors une “source de donnée combinée”.

Cette source de donnée n’existe que dans votre rapport, elle ne peut pas être utilisées dans d’autres rapport ni partagée avec d’autres utilisateurs.

La clé de jointure

Pour pouvoir être combinées, 2 sources de données doivent avoir au moins 1 dimension en commun que l’on appelle clé de jointure.

Si on prend l’exemple des sources “Search Console Site” et “Google Ads”, on peut utiliser comme clé de jointure le “mot clé”, à savoir la dimension “Query” côté Search Console et la dimension “Search term” côté Ads.

image

Il est possible d’appliquer 2 clés de jointure. Ça peut être utile. Voilà.

Info : la dimension DATE est automatiquement gérée par Data Studio dans la source de donnée combinée. La clé de jointure par DATE n’est donc pas nécessaire.

Une jointure à gauche (LEFT JOIN)

La méthode de jointure de Data Studio est une méthode LEFT JOIN : elle a pour effet de retourner toutes les données de la table de gauche et les données correspondantes de la table de droite.

Par exemple, si je fais une jointure “Search Console<>Google Ads” selon la clé de jointure “Query<>Search term”, j’aurai donc dans ma source de donnée combinée l’ensemble des données Query issues de la Search Console et les données Ads pour les termes de recherche qui “match” avec les mots clés de la Search Console. Si le terme de recherche Ads n’existe pas dans la base de donnée des mots clés Search Console, je n’aurai pas les données de ce terme de recherche.

image

Pour l’instant aucune annonce n’a été faite par Google concernant le choix d’une autre méthode de jointure comme la INNER JOIN tant attendue !

Limite du nombre de tables jointes

Une source de donnée combinée est limitée à 5 tables jointes.

(Ça demandais bien un intertitre et un paragraphe entier cette info non ?)

Le chargement des données 🐢

Les jointures demandent davantage de traitement qu’un connecteur classique et le chargement du dashboard s’en fait ressentir.

C’est pourquoi il est fortement conseillé de faire des jointures de source de données utilisant le connecteur “Extraire les données”

Vous pouvez également réduire le nombre de dimension ou ajouter des filtres lors de la configuration de la jointure. Mais c’est moins efficace.